La lumière d’un petit train

Imaginez suivre un train miniature évoluant dans une pièce et se sentir en même temps l’un de ses passagers imaginaires. C’est ce que nous propose la très subtile et poétique installation de Ryota Kuwakubo, intitulé « The tenth sentiment » présentée actuellement et jusqu’au 18 mars à la Maison des Arts de Créteil (MAC). Cette œuvre fait partie de l’exposition qui se tient pendant le festival EXIT. Dédié aux arts technologiques, il a pour thème cette année le « LowTech » ou comment mêler haute technologie et bricolages du quotidien.

Cette œuvre prend place dans une pièce noire où un petit train électrique avance entre des objets hétéroclites disposés d’une manière qui parait aléatoire. Une puissante diode électroluminescente fixée sur la locomotive éclaire la voie et projette sur les murs, le sol et le plafond les ombres des objets qui constituent son paysage. Apparaît alors une vue dynamique, presque cinématographique, faite de jeux de perspectives en défilement permanent, qui fait de ces objets un parcours imaginaire et fantasmé comme vu depuis la fenêtre d’une voiture de chemin de fer. Chacun pourra, immergé dans cette projection et devenu de fait passager du train, reconnaître dans ce paysage stylisé des souvenirs de voyage.

Une vidéo présentant l’installation :

Ryota Kuwakubo est un artiste multimédia japonais né en 1971. Il a remporter le prix Excellence Prize du Japan Media Arts Festival en 2010 avec cette installation.

Une interview du concepteur :

Cette œuvre, version minimale et domestique du train électrique de notre enfance, nous confronte en temps réel à une double vision, aérienne et embarqué au sol d’un même environnement mais auquel la mise en scène fait changer radicalement de signification et d’évocation. Cette ambivalence est déstabilisatrice et nous rappelle qu’avec peut d’effet la technologie peut aussi nous captiver et nous faire voyager.

L’installation de Ryota Kuwakubo est visible jusqu’au 18 mars 2012 au MAC de Créteil :
Place Salvador Allende
94000 Créteil

Laisser un commentaire