“Data centers, art around the bunker”

Un article de Marie Lechner dans le journal Libération du 17 janvier 2014 :

Qu’elles se muent en galerie éphémère, donnent lieu à des expos, films ou performances, ces forteresses dédiées au stockage de données numériques inspirent les artistes.

Les artistes Gwenola Wagon & Stéphane Dégoutin y parlent, entre autre, de leur nouveau projet de documentaire/fiction :

«Ce qui nous intéressait, c’est leur côté furtif, presque invisible, proliférant dans les périphéries des villes, reliés entre eux par des câbles souterrains ou sous-marins. Peu de gens savent, à Saint-Denis, ce que ces bâtiments contiennent. Le data center est un espace fermé sur lui-même, exclusivement voué à sa fonction, la gestion des données et leur maintenance

Photo extraite du livre d’artiste réalisé pour l’exposition «Média médiums».Celui-ci compile 200 photos de data centers glanées sur Internet par Stéphane Degoutin. (Photo DR)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.